Inflation faut il se lancer dans l achat d un bien immobilier

L immobilier serait il un rempart efficace en période d’inflation ?

Pour un particulier quand on parle d ‘immobilier on pense habitation. Pour un investissement immobilier, il y a deux possibilités : soit il s’agit d’un bien immobilier pour se loger soit d’un bien immobilier locatf.
Dans l’ordre, la résidence principale est l objectif prioritaire des ménages. La réalisation est avant tout financière. En fonction de la composition de la famille, cet investissement est comparé au statut de locataire ? autrement dit quel est le coût d’un loyer en rapport avec l’ achat de la résidence comparable en surface habitable.
Si la balance financière n’est pas toujours à l’avantage du propriétaire, des considérations personnelles priment sur l’aspect financier, notamment en matière de stabilité géographique, de commodités environnementales, éventuellement de la proximité de l’entreprise .
Lorsqu’il s’agit d’investissement locatif, la calculette entre en action. Beaucoup de paramètres tels que le futur loyer envisageable, l’implantation du logement, le dynamisme de la ville résidente, les zones d’activités où les entreprises sont installées, les moyens de transports, les grands axes routiers et enfin l’aspect fiscal, par exemple, les redevances foncières renchérissent les frais engagés.

Cela dit, l’immobilier est il un valeur refuge ?

Dans le passé, on peut faire des comparaisons qui confortent le choix de l’immobilier, en premier. Seulement, des périodes ont perturbé cette notion, notamment lors des subprimes en 2008. Bien qu’ exceptionnelles celles-ci ont entrainé une récession .
Les prix de l’immobilier n’ont retrouvé leur niveau antérieur qu’après une dizaine d’années. En effet, il est vrai que le cycle financier en immobilier est plus lent, donc les variations sont moins facile à appréhender semble t il.

Immobilier et inflation

Les facteurs qui déterminent l inflation sont multiples !
La hausse des prix devient progressive et impacte l’activité économique dans son ensemble en répercutant des hausses successives sur les prix à la fabrication et par suite à la production. Un enchainement qui retentira au niveau des salaires, puis des prix et bis répetita. voilà pour faire simple le phénomène inflationnsite.
Acheter son immobilier aujourd’hui, c’est payer aujourd’hui et rembourser demain au tarif d’aujourd’hui alors que l’inflation ne s’arrète pas de si tôt.
Vous comprenez qu’il faut savoir acheter pour éviter toute déconvenue, notamment lorsque les prix ne sont pas stables. L’origine de la hausse des prix permet d’y voir plus clair.

Intervention des banques centrales

Les banques centrales dans chaque pays agit sur la masse de liquidités, d’une part, et sur les taux directeurs de sorte à rendre le recours à l’emprunt moins avantageux, d’autre part.
La mission d’une banque centrale sera avant tout de maintenir la stabilité des prix et de veiller à la politique monétaire, de contrarier l’inflation en limitant les facteurs aggravants tels que le crédit et l’abondance de liquidités, qui conditionnent le rétablissement de l’équilibre.
A titre indicatif, lorsque la BCE relève sont taux directeur, le crédit aux entreprises devient plus chers rendant les liquidités moins abondantes, ce qui risque de faire plonger l’activité économique. Par suite le ralentissement de l’activité veut dire baisse de la production et son corollaire le chômage. C’est pourquoi, la BCE avance prudemment, son objectif étant de réduire le taux d’inflation jusqu’à un niveau avoisinant les 2%. Ce chiffre souvent évoqué permettrait de contenir l’inflation et d’ accompagner la croissance pendant cette période d inflation.
Outre Atlantique la FED est un repère important pour la BCE, car la réserve fédérale américaine pèse sur la politique européenne de manière inéluctable.

Les causes de l’inflation

Alors que la politique économique connaissait une vitesse de croisière stable, la rémunération de l’épargne liquide était établie à 0.50% sur le livret de Caisse d’épargne et la distribution des crédits passait au dessous des 1% sur 20 ans, survient la crise sanitaire pandémique qui touchera dans un mouvement de dominos tous les acteurs économiques.
Le manque de matières premières et d’approvisionnement seront les premiers signes visibles du désordre en cascade, la remise en activité des entreprises n’étant synchronisée. Les délais de production s’allongent “ne serait ce que l’absence de semi conducteurs et la chaine de montage des voitures automobiles s’arrète nette” .
Les experts et spécialistes économistes s’accordent sur un moindre délai et qualifiait cet épisode “inflation temporaire” …
En parallèle les ménages confinés n’ont pas dépensés comme d’habitude et sans doute ont ils reportés leurs intentions d’achat, ce qui se traduit par une demande anormalement forte. Une année tout au plus aurait suffi pour voir se régulariser la situation à l’échelle des pays. Mais c’était sans imaginer qu’un conflit entre deux pays en Europe casse la dynamique de la reprise économique bien engagée.
Les événements Russie / Ukraine complique davantage les échanges commerciaux, la guerre désorganise les marchés, cette fois ci l’inflation prend sa source dans le conflit.

Les conséquences de l’inflation

Premier constat l’épargne constituée sur des contrats en euros se déprécie au fur et à mesure de l’augmentation des prix à la consommation, des biens matériels, ou immobiliers;
Sans rien faire votre pouvoir d achat diminue (au moins égal au taux d’inflation moyen annoncé « officiel »). Attendre se traduit par une privation imminente, votre épargne fond littéralement jour après jour.
Les retraites subissent de plein fouet cette perte de pouvoir d achat sans possibilité de se protéger. Les salariés et toutes les personnes rémunérées par un contrat à prix fixe en feront également les frais. (les salariés en première ligne).

Quelle Solution contre l’inflation

Tout d’abord et dans la mesure du possible limiter au maximum l’épargne dite liquide, en la convertissant dans un bien censé suivre la hausse des prix.
Trouver un investissement rentable non risqué de préférence, vous assurerait une garantie contre l’inflation . « Une épargne rémunérée à 1% sur le livret laisse à craindre le pire », comparé au prix des biens qui malgré tout ne baissent que rarement après ces hausses pour la plupart spéculatives dans bien des situations.
Bien suivre son portefeuille de valeurs mobilières, plus précisément les actions qui suivent des mouvements similaires. Attention, un particulier boursicoteur ne peut pas tout savoir sur les entreprises du CAC. Un mouvement de baisse des valeurs entrainent, un déséquilibre plus ou moins durable, lorsque les vendeurs plus nombreux que les acheteurs précipitent la chute des cours.
De manière récurrente le projet immobilier devient un rempart face aux crises, posséder son logement représente un acquis sérieux pour le long terme. L’investissement pierre permet de jouer sur deux tableaux : dans un premier temps l’apport personnel en épargne convertit votre avoir en immobilier, ensuite le recours à l’emprunt immobilier vous garantit une mensualité fixe pour l’avenir sans tenir compte des hausses des prix à venir.
De plus l’effet de levier est bien connu, malgré la remontée des taux de crédit le financement est encore abordable, (la hausse des taux s’ajuste sur le taux d’inflation ). Dans un temps plutôt court les écarts de taux sont bien visibles, il suffit de se reporter à la mise à jour des loyers répertoriées (indice de référence des loyers …IRL) pour constater la marge bénéficiaire de l’emprunteur.

Investissement immobilier locatif

Les taux d emprunts sont à un niveau acceptable et les prix de l immobilier ralentissent compte tenu des conditions plus restrictives du crédit mais également de la conjoncture actuelle.
Investir demande une réflexion sérieuse notamment pour faire face aux échéances de l’emprunt qui s’étaleront sur 20 ans. La peur de se lancer est bien compréhensible, mais lorsque le ménage possède un apport personnel suffisant, que sa situation professionnelle n’est pas ou peu impactée par les événements en cours de la guerre en Ukraine, autrement dit que la garantie de l’emploi est assurée. Au final, l’engagement sera étudié par le courtier (recherche du meilleur financement) et puis par le banquier pour obtenir la décision de financement. Cette décision prise doit être claire et sans réserve.
Si vous souhaitez investir, dites vous que les taux d intérêt ne sont pas comparables aux années antérieures connaissant le même taux d inflation. Simplement ce retournement de situation sur le marché immobilier provient de facteurs inattendus, la crise sanitaire planétaire, et guerre en Europe appellent à la résilience, dans ce monde nouveau.