Mutation professionnelle : quand faut il vendre ?

Suivre sa carrière professionnelle et faire des choix de vie demande courage et abnégation parfois
Partir pour cause de mutation  professionnelle en abandonnant sa maison

Quitter sa maison? vendre  sa maison pour cause de mutation professionnelle, demande beaucoup de courage et de convictions.

Mutation professionnelle : Comment vendre sa maison

Après avoir fait le choix de partir à l’aventure, pour raison de carrière professionnelle ne doit pas faire oublier l’essentiel : la famille. Devoir quitter sa maison pour vivre dans une autre région.

Qui sera l’acheteur de ma maison ?

Quand vendre ? Le moment idéal pour vendre serait de considérer qui sera l’acheteur de votre maison. Scénario possible votre maison avant cette décision correspondait parfaitement à votre famille et à son train de vie. Donc la raison essentielle est bien la mutation professionnelle. Ceci étant acquis, la personne qui sera acheteur ressemblera à s’y méprendre au profil, couple actif avec enfants par exemple.

Quand doit on mettre en vente la maison ?

De notre point de vue, l’organisation matérielle du changement de domicile conditionne largement la date de mise en vente. Plus précisément la date de vente serait idéale à connaitre. Dans tous les cas, nous visons un acheteur potentiel qui connaîtra le même dilemme, alors la période des vacances scolaires devrait être propice aux manœuvres.

Qui dit vendre pense aussi au nouveau domicile

Alors, la vente se réalise dans les meilleurs conditions. Faut il anticiper l’achat de la nouvelle demeure simultanément ou attendre la certitude de la vente de son prix et de la date de sortie des lieux. De cette alternative un problème apparaîtra au  financement du nouveau bien. Ou bien la réutilisation des fonds de la vente tombera à point nommé, soit il faudra se préoccuper de souscrire un pret relais immobilier pour couvrir les périodes d’intervalles.

Vendre et acheter ou vendre et louer

Une mutation professionnelle est un saut dans l’inconnu, car suivre la délocalisation par exemple, suffit à craindre qu’une nouvelle information ne modifie l’avenir. Lorsque l’économie connait une période faste, les projets sont plus faciles à soutenir. A l’inverse quand l’économie vire à la récession, l’entreprise joue parfois son va tout dans une délocalisation.  L’exemple souvent avancé, suivre le donneur d’ordre le plus important pour réduire les coûts de production et de transports, est tout à fait plausible. En définitive le pari sera de croire au bon choix des dirigeants et acheter à nouveau, ou bien de louer le temps de voir?

A bientôt sur le site Quelavenir

J Guidaniel

 

 

No votes yet.
Please wait...

Auteur : Jacques GUIDANIEL

Ex-responsable de Banque, Bloggeur sur QuelAvenir.fr Pseudo