Toulouse accueille Futurapolis

Toulouse à l’heure de Futurapolis.

Mr le Maire est dans tous ses états. Il vient de présider l’inauguration du 6ème FUTURAPOLIS de Toulouse, faisant honneur à Toulouse Métropole et à la région Occitanie.

Programme chargé

Déjà le 10 novembre dernier, Mr le Maire inaugurait le métro à 100% connecté. C’est une première en France. Une couverture intégrale sur les lignes A et B en 4G .
Donner accès aux nombreux voyageurs, sur ces stations hyper fréquentées, garder le contact avec la surface des terriens, une prouesse technologique que la municipalité avait promis. L’engagement est tenu de la plus belle manière. De plus les équipements sont mutualisés. Ainsi, les fournisseurs d’accès sont tous présents sur la ligne.

Toulouse : Futurapolis sous les projecteurs

Les débats atteignent déjà le deuxième jour , au pas de charge, les scientifiques se succèdent. Tout d’abord, découvertes des innovations, le forum remplit sa mission.
Beaucoup de participants, de chercheurs, de scientifiques, d’intellectuels, des personnalités sont touchées de près ou de loin. Les intervenants  exposent, débattent, autour l’innovation et le high tech .

Innovations volantes

Futurapolis se déroule dans des hauts lieux de Toulouse. Aussi,  le musée d’histoire naturelle, le quai des savoirs et la faculté de médecine participent activement.  Pendant deux jours les interventions feront la part belle aux nouveaux objets volants maintenant parfaitement identifiés : les drones.  Alors ces drones complètent les découvertes en matière d’aéronautique, les drones tournent la page des catalogues de jouets et feront partie des dispositifs de défense et de sécurité dans les airs français.

La digitalisation s’invite partout

Depuis  plusieurs années, déjà, le big data occupe tous les bureaux qui stockent nombre de documents. Ainsi , les bibliothèques sont rangées dans des clouds ou autres organisations quasi inconnus du grand public.
Qu’il nous reste à comparer notre QI avec l’intelligence artificielle. Partant de ce fait,  la place de l’humain, de l’éthique, de nos responsabilités passives, compliquent notre règlementation. Autant de nouveautés bouleversent tous les principes établis depuis des lustres.

La science au service de l’humanité

La découverte de l’ADN, du génome humain progresse, remet en cause des affaires de criminologie. Par ailleurs, Les déplacements profitent des avancées technologiques, les vélos même les vélos accélèrent leurs moyens de communications. Parallèlement la voiture électrique d’actualité, attend les modifications juridiques pour acquérir l’autonomie au stade des essais.
Mr le Maire retient son souffle : « il ne suffit pas de chercher, d’innover et de changer la pratique de la vie, faut il encore prendre du recul et chercher le sens des démarches d’innovation ».

J Guidaniel

Neuroplanète en forum à Nice

Le cerveau à la barre à Neuroplanète  à Nice

Après Futurapolis à MONTPELLIER les 13 et 14 octobre 2017, les scientifiques se sont réunis les 10 et 11 novembre dernier à Neuroplanète  Nice. Au programme il s’agissait de découvrir le monde de demain.

Neuroplanète sanctuaire  installé à Nice

Une organisation maintenant bien rodée puisqu’il s’agit de la 3ème édition du forum : le CERVEAU à l’ordre du jour de ces deux journées. Ainsi, les plus grands chercheurs, scientifiques, biologistes et professeurs se sont succédés au Centre Universitaire Méditerranéen. Chacun, au cours des débats et ateliers, apportait sa part d’espoir et de reconnaissance partagée devant les avancées de la science.

Neuroplanète Nice Inauguration

Après l’inauguration M le Maire de Nice ouvre le forum. Partir à la conquête des centaines de miiliards de neurones, pour ce voyage de deux jours intenses, comble l’élu curieux de connaître ce chef d’orchestre qui préside le siège de notre intelligence : notre cerveau.

Neuroplanète Nice Savoir, Comprendre

Le programme débutait par un rappel élémentaire déterminant depuis le berceau : l’apprentissage . Après la phase de l’apprentissage  on fait la place au repos. Alors, on parle bien sûr du sommeil dans tous ses états. Enfin, comment bien dormir et pourquoi ? A quoi sert le sommeil ?

Comment ne pas faire le lien avec une règle parfois galvaudée, le manger mieux pour penser mieux. En guise de digestion, la porte s’ouvrait  sur un sujet hautement perturbant : les perturbateurs endocriniens et leurs effets nocifs.

Les dérives et dégénérescences de notre cerveau

Citer les éminences  grises et nous risquons la maladresse d’oublier un des 40 scientifiques (au moins) qui étaient réunis à Neuroplanète Nice. Quoiqu’il en soit,  le Professeur José Alain Sahel fondateur et directeur de la vision à Paris, par ses travaux de mise au point de la prothèse rétinienne, capte toutes les attentions. Déjà  les avancées scientifiques sont pour ainsi dire « à la portée du regard » pourrait-on paraphraser.   Ainsi la DMLA et la cécité sont la priorité du combat que mène le professeur et son équipe. Les moyens déployés, les pistes explorées, présagent d’une application imminente d’une prothèse rétinienne, d’implant, d’électrodes, d’un processeur, d’une caméra qui fourniraient la  source de lumière qu’attend le cerveau.

Le Cerveau vaste domaine

Les deux jours furent intenses, les questions fusaient : le cerveau à-t-il un sexe? l’intelligence  artificielle en compétition avec l’intelligence humaine ?

Les évolutions , les recherches  sur l’autisme, les renouvellements des neurones, comment intervenir pour reconstituer les zones du cerveau ? Autant de questions et de débats autour de ces sujets ont rempli le Centre Universitaire  méditerranéen de Nice.

Jacques Guidaniel

 

Vendee globe 2016-2017, banque populaire VIII, armel Le Cléac’h et le record battu

Le Cléac’h vedette du vendée globe…. Vendée Globe son fondateur était un plongeur (plus de 500mètres) et marin de talent.

Philippe Jeantot le fondateur

Le vendee globe aussi loin que l’on se souvienne naquit de l’union d’un marin avec le concours financier du Credit agricole de la Vendée. En effet, philippe Jeantot se lance en 1982/83 dans l’aventure  du Boc challenge, pour un tour du monde avec escales, sponsorisé par le Credit agricole de la vendée. Philippe Jeantot  confirme son talent, les bateaux Credit agricole se construisent, le palmarès s’étoffe, avec la victoire sur monocoque  Credit Agricole (III) pour le Boc challenge 1986/87.

Et le Vendee globe surgit des mers

Philippe Jeantot à l’aide de quelques amis fourbit l’idée d’un tour du monde sans escale  et sans assistance,cette fois ci. La course portera le nom de « Globe challenge ». Philippe Jeantot s’engagera de manière intense, convaincu de son intuition. Il fera le tour des banques et des éventuels sponsors pour faire aboutir son « challenge1989 » (à double sens).

Comment une banque mutualiste investit dans un projet  humain unique

Une banque mutualiste s’engage au côté du conseil Général  de la Vendée. Le Vendée Globe ne changera plus sa formule sauf l’option peut être de la rotation en année bissextile . Cette banque Credit Agricole Vendée portera haut   les couleurs de la Vendée. L’enjeu   financier sera tel que la mutualisation des caisses régionales sera d’un grand secours  pour cette opération  d’envergure. Le vendée Globe  connaitra son premier vainqueur Titouan Lamazou, apres 109 jours en mer. Philippe Jeantot organisateur et concurrent  gérera même par téléphone les derniers réglages de l’organisation pendant la course.

Rendons à César

Cette aventure parce qu’il s’agit bien de cela, méritait d’être relatée, car les ennuis qui s’ensuivront d’ordre fiscal notamment mettront un terme à l’ambition surdimensionné de ce marin hors norme.

Personne n’oubliera que l’audace et l’ambition de ce marin, préside à l’honneur de cet architecte  du Vendee Globe. Les conseils d’administration de la banque verte ont connu des délibérations tumultueuses tellement le challenge,  plaisant pour son côté remarquable et exemplaire, dépassaient de loin  les budgets habituels pour des événements sportifs.

Ainsi donc le Conseil Général de Vendée aujourd’hui  propriétaire du « Vendee Globe »   accompagne cette prouesse  des géants de la mer.

La Banque Populaire et Armel Le Cléach dans le même bateau

La Banque Populaire pour ce huitième challenge dont le bateau porte également le numéro 8, montre à quelle point cette banque à statut légal spécial à repris le flambeau. Alors que la vitesse des années 90 évoluait à 8 à 9 nœuds en moyenne, les monstres   atteignent à l’instant les 16- 17 nœuds, avec une navigation que je qualifierais d’augmentée, tellement la technologie de bord n’a certainement plus rien à voir avec les prototypes . Non sans nostalgie, Eric Tabarly qui usait, même abusait du silence radio, n’aurait plus si long cours, de nos jours.

Néanmoins la foule est là pour le prouver si besoin, telle que cette épreuve gigantesque garde de sa superbe. Encore merci Philippe Jeantot la Gloire honnorera ta postérité.

Jguidaniel