l’épargne c’est Zéro ! l’épargne n’est plus rémunérée

europe, eu, euro zone, countries, euro, background, euro area, symbol, sign, brussels, map, eurasia, map of europe, stars, text, word, script, european, flag, yellow, continent, community, globe, eg, border, 3d, image, blue, illustration, concept, parliament, politic, 12, abstract, graphic, borders, modern, symbolism, banner, eye catcher

 

Comportement atypique des épargnants

Aujourd’hui pour l’épargne les français semble t il sont partisans de déposer leur économie sur les comptes de dépot à vue. Ceci s’explique par la faible rémunération de l’épargne  (0.75%), d’une part et par le taux du crédit qui flirte avec Zéro, d’autre part !.
Ceci est d’autant plus troublant, car de mémoire d’homme cette situation ne doit pas avoir existée, ou il  doit y avoir longtemps.

Explications

L’épargne n’est pas la bienvenue dans cette aventure. Le rendement de cette  épargne s’érode de jour en jour,inexorablement. A tel point que son détenteur  se voit obligé de réemployer son pécule s’il ne veut pas craindre tel ou tel événement.  ensuite, ce qui  entrainerait un cataclysme financier en chaine. A l’issue, ce serait de se voir confisquer tout ou partie de ses dépôts au nom d’un hypothétique sauvetage de banque !.
Bien sûr ce scénario ne nous concerne pas ! quoique ?
Alors que la France hier encore vacillait entre récession et stagnation. Toutefois, voici venu le temps de la croissance, « molle » mais croissance positive tout de même !

Les mesures prises

Les facteurs économiques indépendants de nos volontés (pour la plupart) ont fait plus que le hasard. Je cite la baisse du prix du pétrole (qui a permis au passage au gouvernement d’ajouter une taxe sur les carburants !). Ajoutez à celà,  la baisse de l’Euro orchestrée par la BCE de manière inédite. Enfin les mesures CICE s’appuient avec force incitation fiscale. Pour cette raison également   les prêts immobiliers à taux zéro  ont décoincé le moral des français…. Même s’ils ne sont que 17% à y croire !

Que coûte le credit ?

Aujourd’hui emprunter rapporte de l’argent. Aujourd’hui, à telle enseigne que la dette publique ne semble plus être la priorité du moment ?
En effet, certains états rembourseront moins que le montant de l’emprunt qu’ils auront souscrit sur les marchés financiers ?
Ce n’est pas demain que les ménages français profiteront de cette « aubaine » ! hormis la baisse inédite des taux d’emprunts immobiliers,
Que peut on attendre ?

A cet égard,  les ménages devraient dépenser plus poussés par les arguments développés ci-dessus. Ou au contraire qu’ils retirent leurs fonds des banques pour échapper aux éventuelles taxes ou taux négatifs qui se traduiraient par un prélèvement au final ?

Nous n’y sommes pas, tant que la panique ne survienne ? mais rien n’est moins sur !

Qui croire ?

Toutes les théories sont sur la table : libéralisme, anti-liberalisme ,étatisme, keynésianisme, conservatisme, etc …les financiers n’en finissent pas d’élucubrer !
Or, la relance budgétaire, apparaît dans les scénarios et tout à coup la relance viendrait de « l’hélicopter money » !
De quoi s’agit il ? d’une pluie, d’une manne prodiguée par une institution financière centrale par exemple la BCE qui « arroserait » les citoyens à coup d’Euros !

Le coup de génie, ou rien !

Le but n’est pas tout à fait innocent, non, il s’agirait d’une part de créer de la monnaie, et d’autre part de relancer la consommation. De surcroit une autre façon de distribuer un pouvoir d’achat, me direz vous !
Par ailleurs, souvenons nous des mesures incitatives pour changer les voitures de plus de huit ans la « Balladurette »puis la « juppette » ! à l’époque ces mesures n’avaient pas rencontré le plein succès. Moderniser le parc automobile ! oui mais autant que possible en achetant des voitures françaises !!! ce qui ne fut pas tout à fait réussi.
Donc prenez votre billet pour un petit tour d’ « hélicopter money » !!

J Guidaniel